Bibliographie des œuvres de Michel d’Amboise

Les complainctes de l’esclave fortuné. Avecques vingt Epistres et trente Rondeaulx d’amours. Nouvellement Imprimez à Paris, Paris, Jean Saint-Denis, 1530.

La Penthaire de l’Esclave fortuné où sont contenues plusieurs lettres & fantasies composées nouvellement en l’an 1530, Paris, Alain Lotrian et Denis Janot, 1531.

Les Bucoliques de Frere Baptiste Mantuan. Nouvellement traduictes de Latin en Rigme Francoyse par Michel d’Amboyse, aultrement dict l’Esclave fortunay Escuyer seigneur de Chevillon. Lesquelles sont divisées en dix Eglogues et nouvellement Imprimées a Paris, Paris, Alain Lotrian et Denis Janot, 1531.

Les Epistres veneriennes de l’Esclave fortuné privé de la court d’Amours, nouvellement faictes et composées par luy. Avecques toutes ses oeuvres par luy reveues & corigées. Premierement les .xxxi. epistres veneriennes. Les fantaisies. Les complaintes, regretz et epitaphes. Avec .xxxv. rondeaulx et cinq balades d’amours, Paris, Alain Lotrian et Denis Janot, 1532.

  • rééd. Paris, Denis Janot, Jean Longis et Pierre Sergent, 1534.
  • Paris, Denis Janot, Jean Longis et Pierre Sergent, 1536.
  • Paris, Jean Longis, 1556.

Aglogue ou carme pastoral, où est contenu le sortir de prison de l’Esclave fortuné et une lettre de par luy envoyée à l’amy parfaict, interloquuteurs Jehannot et Perrinet, Paris, s.d.

Les cent epigrames avecques la vision, la complainte de vertu traduyte de frere Baptiste Mantuan, en son livre des calamitez des temps, et la fable de l’amoureuse Biblis et de Caunus, traduyte d’Ovide par Michel d’Amboyse dit l’Esclave fortuné, seigneur de Chevillon, Paris, Alain Lotrian et Jean Longis, 1533.

Le Babilon aultrement la Confusion de l’Esclave fortuné. Nouvellement composé par luy, où sont contenues plusieurs lettres recreatifves et joyeuses. Avecques aucuns Rondeaulx et epistres amoureuses, Paris, Jean Longis, 1535 (rééd. Lyon, Olivier Arnoullet, 1536).

Deploration de la mort de Francoys de Valloys, jadis Daulphin de France, premier filz du Roy. Avecques deux Dizains dudict Seigneur par l’Esclave fortuné, Paris, A. Bonnemère, [1536].

Le dixiesme livre des Metamorphoses d’Ovide, traduicte en Ryme par l’Esclave fortuné, Ensemble l’Elegie d’Ovide sur la complaincte du Noyer, traduicte par Calvy de la Fontaine, Paris, Arnoul et Charles les Angeliers, 1537.

La dixiesme satyre de Juvenal. Traduycte nouvellement de Latin, en Rithme Françoyse, par Michel d’Amboise Escuyer seigneur de Chevillon, Poitiers, de Marnef, 1540.

Les contrepistres d’Ovide, nouvellement inventées & composées par Michel d’Amboyse, dict l’Esclave Fortuné, Seigneur de Chevillon, où sont contenues plusieurs choses recreatifves, & dignes de lire, Paris, Denis Janot, 1541.

  • rééd. Paris, Denys Janot, Vincent Sertenas et Jean Longis, 1542.
  • Paris, Pierre Sergent, Maurice de la Porte, Guillaume le Bret et Jean Ruelle, 1546.
  • Lyon, Philibert Rollet et Jean Temporal, 1552 (dans Les Epistres d’Ovide nouvellement mises en vers françois par M. Charles Fontaine).

Le Secret d’Amours composé par Michel d’Amboyse, où sont contenues plusieurs lettres tant en rithme qu’en prose, fort recreatives à tous Amans. Ensemble plusieurs Rondeaulx, Ballades & Epigrammes, le tout composé nouvellement, Paris, Arnoul et Charles les Angeliers, 1542.

  • rééd. Rouen, Raphaël du Petit Val, 1598.
  • Lyon, Jean Huguettan, 1625.

« Blason de la Dent », Sensuivent 
les Blasons Anatomiques du corps femenin, ensemble les contreblasons de nouveau composez, & additionnez, avec les figures, le tout mis par ordre : composez par plusieurs poetes contemporains.
 Avec la table desdictz Blasons & contreblasons, Paris, Charles Langelier, 1543.

Deploration de la mort de feu messire Guillaume du Bellay Seigneur de Langei. En son vivant Chevallier de l’Ordre, Lieutenant pour le Roy en Piedmont. Et Capitaine, de cinquante hommes d’armes, A Reverendissime Cardinal, Messire Jehan du Bellay, Evesque de Paris. Par Michel d’Amboyse, Escuyer seigneur de Chevillon, dit l’Esclave fortuné, Paris, Felix Guybert, 1543.

Le Guidon des gens de guerre, Paris, Galliot du Pré, 1543.

  • rééd. Paris, Jean Real et Arnoul l’Angelier, 1552.
  • Lyon, Benoit Rigaud, 1574.
  • Paris, J. Dumaine, 1878.

Quatre satyres de Juvenal, translatées de Latin en Francoys, par Michel d’Amboyse, escuyer, seigneur de Chevillon. C’est assavoir la viii. x. xi. & xiii., Paris, Vincent Sertenas, 1544.

Le Ris de Democrite et le pleur de Heraclite, philosophes sur les follies, & miseres de ce monde. Invention de M. Antonio Phileremo Fregoso, chevalier Italien, interpretée en ryme Françoise, par noble homme, Michel d’Amboyse, escuyer, Paris, Arnoul l’Angelier et G. Corrozet, 1547.

  • rééd. Rouen, Robert et Jean Dugort, 1548.
  • Rouen, Robert et Jean Dugort, 1550.